CdC #14 : 1960 Charles Aznavour et ses interprètes – Histoire de France par les Chansons – Paul Barrault – Denise Benoit

Charles Aznavour et ses interprètes. En 1960, Pierre Barbier et France Vernillat font paraître “Histoire de France par les Chansons”, une monumentale anthologie  8 volumes papier, 20 disques 33tours 17 cm parcourant la période du moyen-âge à 1918

 

Biographie rapide de Charles Aznavour

Charles Aznavourian alias Charles Aznavour, chantauteur, acteur et écrivain franco-arménien, naît à Paris en 1924. Enfant de la balle, il suit ses études primaires à L’École des enfants du spectacle.
À onze ans, nanti de son certificat d’études, il renonce à l’école.
En 1939 : il est engagé par Henri Varna dans une revue à l’Alcazar. Il voue une grande admiration pour Charles Trénet qui devient son modèle.
1941 : ayant rencontré le pianiste Pierre Roche, il forme avec lui le duo Roche et Aznavour. Ils chantent le répertoire de Trénet plus “Le feutre taupé” et “Poker”.
1947 : Edith Piaf leur propose de les intégrer dans ses spectacles. Encouragé par la vedette, Charles décide de s’essayer seul.
1952 : une tournée au Canada lui permet de rencontrer Gilbert Bécaud. Une association prolifique va naître. Les débuts sont très difficiles, il est reconnu comme auteur, les critiques refusent cependant de voir en lui un interprète et médisent sur sa voix et son physique. De nombreux interprètes chantent ses chansons : Edith Piaf, Eddie Constantine, Patachou, Juliette Gréco, Philippe Clay.
1953 : avec “Une enfant”, Méké-Méké” et “Viens pleurer au creux de mon épaule, l’auteur gagne en popularité. Le Moulin Rouge l’engage et le garde 3 mois. Le public l’adopte, de plus les chansons traitant presque toujours d’historiettes amoureuses touchent les dames et l’interprète s’avère convaincant.
Sa carrière est lancée sur scène et au cinéma.
1960 : en pleine guerre d’Algérie, la chanson “L’amour et la guerre” écrite par Bernard Dimey est interdite sur les ondes nationales. Nous aurons l’occasion d’en écouter les trois parties qui seront la bande son du film de Claude Autant-Lara “Tu ne tueras point”.

Chansons de la 1ère partie : Charles Aznavour et ses interprètes : Gilbert Bécaud – Colette Deréal – Jacques Normand – Jacqueline François

02’15 Gilbert Bécaud : Viens (version 1960) : Charles Aznavour – Gilbert Bécaud : 1960
04’29 Colette Deréal : Tu dors : Charles Aznavour : 1960
07’45 Jacques Normand : L’enfant prodigue : Jacques Plante – Charles Aznavour : 1960
09’55 Jacqueline François : Par ce cri : Charles Aznavour – Henri Salvador : 1960
12’28 Charles Aznavour : L’amour et la guerre (parties 1-2-3) : Bernard Dimey – Charles Aznavour : 1960

Biographie rapide de de Paul Barrault

Paul Barrault, chantauteur français très original, naît en 1922. Auteur-compositeur à la guitare, il joue un grand rôle dans les cabarets. C’était un comédien venu à la chanson sur le tard.
Il avait un mode de vie et une philosophie très personnelle qui lui faisaient refuser toutes contraintes paperassières. Un dandy-anar en quelque sorte. Il fut l’un des trois Paul avec Paul Hébert et Paul Villaz. L’originalité des thèmes de Paul tient à son goût pour l’univers bucolique des petits villages de campagne où les flonflons des bals musette succèdent aux retraites aux flambeaux. Il y a chez lui un côté “Jour de fête” de Jacques Tati.
Après un 1er 45 tours en 1956, il enregistre un 33 tours 25cm chez Ducretet Thomson en 1960. Il décède en 1986.

Chansons de la 2ème partie : Jean Ferrat – Rosalie Dubois – Paul Barrault – Edith Piaf

20’00 Jean Ferrat : Ma môme : Pierre Frachet – Jean Ferrat : 1960
21’58 Rosalie Dubois : La souris de la rue d’Paradis : Fabien Loris – Christiane Verger : 1960
24’33 Paul Barrault : La retraire aux flambeaux : Paul Barrault : 1960
26’43 Edith Piaf : Non je ne regrette rien : Michel Vaucaire – Charles Dumont : 1960

Histoire de France par les Chansons

On dit, depuis des siècles, qu’en France tout finit par des chansons. Pierre Barbier et France Vernillat ont entrepris de recueillir ces chansons-là auxquelles ont abouti tant d’événements historiques et d’en faire une espèce d’anthologie.
Leur “Histoire de France par les Chansons” couvre plus de sept siècles : du moyen-âge à 1918. Elle fournit les éléments d’une histoire de la sensibilité populaire. Souvent l’inspiration populaire est bien plus évocatrice que les récits officiels.
Cette anthologie groupe de nombreuses chansons à peu près inconnues, puisées à des sources d’un accès difficiles. Elle comporte 8 livres et 20 33 ous 17cm. Le choix suit les événements historiques importants. Les auteurs ont pris du plaisir à respirer l’air du temps perdu et espèrent que le lecteur/auditeur le prendra à son tour.

Chansons de la 3ème partie : Histoire de France par les Chansons (extraits)

30’54 Les Quatre Barbus : La chasse donnée à Mazarin par les paysans (IV La Fronde et les Mazarinades) : Anonyme : 1960
33’23 Chorale Populaire de Paris : Ah ! ça ira ! (VIII Le règne de Louis XVI) : Ladré – Bécourt : 1960
36’03 Paul Barré : Joie du peuple républicain (IX La Révolution en marche) : Citoyenne veuve Ferrand – Inconnu : 1960
37’14 Paul Barré : Les aristos (XIII La restauration) : Gustave Leroy : 1960
39’27 Germaine Montero : La marseillaise des cotillons (XIV – Le révolution de 1848) : Louise de Chaumont – Rouget de l’Isle : 1960
42’08 Eric Amado : Le temps des crises (XVIII – 3e République) : Jules Jouy – Antoine Renard : 1960

Biographie rapide de Denise Benoit

Denise Benoit, chanteuse, actrice & artiste lyrique française, nait à Paris en 1919. Elle grandit dans une famille de musicien : sa mère est compositrice, son père altiste.
Elle étudie le violon et le chant. Son jeune frère, Jean-Christophe est baryton.
Ses domaines de prédilections sont l’humour et la poésie. Elle interprète Jacques Prévert, Charles Trénet, Théodore Botrel, Ricet Barrier, Pierre Louki, Roger Riffard, Jacques Brel, Roland Bacri. Elle sait choisir les bons auteurs parmi la nouvelle génération.
Denise a chanté dans les cabarets prestigieux : La Rose Rouge, L’Écluse, Chez Gilles, Les Trois Baudets. Elle a aussi eu une belle carrière d’actrice au cinéma et à la télévision. Elle décède en 1973 à 54 ans.

Chansons de la 4ème partie : Michel Poggi – Denise Benoit – Boby Lapointe – Henri Gougaud – Hélène Martin

45’50 Michel Poggi : Je suis dans la lune : Michel Poggi – Michel Poggi, Claude Vasori : 1960
49’12 Denise Benoit : Timoléon le jardinier : Roger Riffard : 1960
51’35 Boby Lapointe : Framboise : Boby Lapointe : 1960
54’14 Henri Gougaud : Lui qui chantait : Henri Gougaud : 1960
56’41 Hélène Martin : Chanson noire : Louis Aragon – Hélène Martin : 1960